Par Eric Parmentier, historien à L’école du Louvre.

Dès la fin du XVIIIe siècle, l’imaginaire romantique a su donner forme à des univers singuliers et fantastiques, enrichissant le visible d’un « au-delà », tantôt merveilleux, tantôt terrifiant, souvent transgressif. Des fantasmagories de William Blake et de Johann Heinrich Füssli aux paysages apocalyptiques de John Martin, les arts visuels se sont nourris des grands récits fondateurs, mythologiques et religieux, des contes et des légendes, et de l’écriture visionnaire de poètes tels que Dante (La Divine Comédie) ou John Milton (Le Paradis perdu).
Descente aux Enfers, bestiaire monstrueux, cataclysmes et fin du monde… La conférence reviendra sur ces œuvres qui incarnent l’inspiration hallucinée propre au romantisme.

© Crédits visuels: La Destruction de Pompéi et Herculanum , John Martin(1789–1854) Tate Britain

 

Renseignements : 01 41 23 80 69.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Aucune entrée ne sera autorisée après la fermeture des portes.

 

COVID 19 :
Pour accéder aux médiathèques, les visiteurs de plus de 12 ans et 2 mois révolus sont tenus de présenter un pass sanitaire valide et les plus de 16 ans un pass vaccinal valide.

 

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date