Gangs, mafieux, yakusas, triades au cinéma.

Peaky Blinders : Série anglaise de Steven Knight, avec Cillian Murphy, Helen McCrory, Paul Anderson…
Film de gangsters, film historique et saga familiale.
La cinquième saison sera diffusée en 2019.

 

Peaky Blinders narre l’ascension fulgurante et sanglante (puis la chute ? ou l’adoubement de l’héritier ?), après la Première Guerre mondiale, de la famille de la Birmingham Connection, les Shelby. 

Le film de gangsters est né à l’époque de la Prohibition, d’Al Capone et des films sonores pré-Code. Dessoudé le voleur gentleman, dépassée l’attaque de diligence, relevé le seuil de violence, les gangs étendent leurs tentacules sur des villes et des filières économiques entières et châtient quiconque entraverait la bonne marche des affaires ou menacerait le territoire si chèrement conquis. Toutefois, le crime organisé n’est pas un milieu sans foi ni loi. Dans ces sociétés claniques, la famille est sacrée, le territoire est sanctuarisé, le chef est obéi, les relations sont codifiées, les traditions sont respectées et les langues vernaculaires ainsi que les recettes culinaires du pays sont transmises comme des bijoux de famille. Être complexe pétri de contradictions, charismatique et maléfique, paternel et terrifiant, intransigeant et torturé, admiré et haï, éros et thanatos, d’apogée en catabases le chef de gang/parrain est joué par la star du film. Le film de gangsters est une psychomachie, le combat allégorique des vices et des vertus. Il peut s’agir d’un duel entre les deux figures antagonistes de l’ennemi public monstrueux et du policier intègre. Cependant les labiles policiers corrompus, avocats marrons, mafieux repentis ou parrains philanthropes, qui agrègent les deux principes opposés, rendent cet affrontement plus subtil et s’affranchissant des schémas manichéens. Car « il y a trois manières d’agir ici : la bonne manière, la mauvaise et celle qui est la mienne. Compris ? » (Casino, Martin Scorsese)

Pour aller plus loin :Le film criminel contemporain in Positif, juillet-août 2018, dossier de 60 pages sur les films policiers, les films de gangsters, les films de procès et les films de casses, comprenant un entretien avec Brian de Palma.
Des hommes tourmentés, livre de Brett Martin axé sur les séries américaines créées au moment du Troisième Âge d’Or de la télévision de 1999 à 2013. Les héros de ces séries, comme le mafieux Tony Soprano, sont complexes, tourmentés, dépressifs, angoissés, tiraillés. Leurs portraits sont aussi ceux de leurs créateurs et doubles : le showrunner David Chase et l’acteur James Gandolfini pour les Soprano.

Nous allons vous faire une offre que vous ne pourrez pas refuser : 18 films de gangs, de mafieux, de yakuzas et de triades.: