Paris en 18 films sélectionnés dans nos collections

DVD201801b

« Je me souviens des attractions qu’il y avait au Gaumont-Palace. Je me souviens aussi du Gaumont-Palace » (Georges Pérec)
La relation entre Paris et le cinéma débute 14 boulevard des Capucines au Grand Café, le 28 décembre 1895. Le cinéma investit la capitale, fondant studios et salles. Avec un goût pour le gigantisme : ses 6000 places, font du Gaumont-Palace le plus grand cinéma du monde en 1931. Le futur se joue aussi à Paris dans les pépinières de talents que sont, aujourd’hui, la Fémis et les Gobelins.

« Il y a le Paris-Paramount, le Paris-MGM et le Paris en France. Le Paris-Paramount est le plus parisien des trois ! » (Ernst Lubitsch)
La filmographie parisienne se partage entre films américains et films français, entre tournages en Californie et à Paris, entre réalisme poétique et nouvelle vague, entre ville-temps et ville-espace.
Paris est une fête dans les comédies sophistiquées et les comédies musicales tournées à Hollywood. Ces « Paris Films » traitent de l’amour et de la « Frenchness ». Artiste, élégante, séduisante, frivole, la « Frenchness » a été personnifiée par Maurice Chevalier, Danielle Darrieux ou Leslie Caron.

« Atmosphère, atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? » (Henri Jeanson par Arletty)
Les « vrais Parisiens » existent-ils ? Le flux de la vie parisienne, le voici dans les documentaires des opérateurs Lumière, d’André Sauvage, de Chris Marker, d’Agnès Varda, de Raymond Depardon ou de Claire Simon.


 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.