« Live music capital of the world »

Dans les années 70, le grand Willie Nelson s’installait à Austin, se laissait pousser les cheveux et commençait à réunir les hippies et les rednecks. Aujourd’hui Austin demeure une capitale étudiante, ilot progressiste dans un Etat réputé pour son conservatisme. Mais de la country à l’indie rock, tout le monde s’accorde sur l’amour des guitares.

 

OPAC Sélection de notices

 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.