Manu Dibango (1933-2020) et son tube « Soul makossa ».

 

Il y a quelques jours nous apprenions la nouvelle pas du tout cool makossa de la disparition de Manu Dibango emporté par ce virus qui nous oblige à rester reclus chez nous.

Il y a une vingtaine d’année nous avions eu l’honneur de le recevoir à la médiathèque pour une rencontre avec le public. Je me souviens d’être allé le chercher chez lui pour le guider en voiture vers Issy-les-Moulineaux. Devant moi cette fameuse stature imposante douce et lumineuse, ce tonitruant rire balsamique, ce profil reconnaissable en ombre chinoise, ce sourire qui ne quittait jamais son visage. Dans son salon un magnifique piano blanc ¼ de queue et sur le bord de la fenêtre une victoire de la musique.

De la 1ère partie des Temptations aux imbroglio judiciaires avec Mickael Jackson, c’est l’occasion de revenir en images sur l’histoire de « Soul makossa » son tube planétaire suivi d’un récente apparition sur scène de Tonton Manu.

Et découvrez son concert de 2019 lors du festival Jazz in Marciac.