La plus française des allemandes.

 

 

Actrice allemande naturalisée française, marquée par l’Histoire, Rosemarie Magdalena Albach alias Romy Schneider démarre sa carrière au début des années 1950 alors qu’elle a quinze ans. Très connue pour son rôle emblématique dans la trilogie des « Sissi » (1955-1957), lui offrant ainsi reconnaissance et succès à l’International. Au cours de sa carrière, Romy Schneider a pu évoluer à l’écran en étant accompagnée de musiques souvent douces, parfois angoissantes. De nombreux compositeurs phares des années 1950 à 1980 ont mis leur talent au service des longs métrages positionnant l’actrice en tête d’affiche. Des musiques originales instrumentales parfois méconnues. Saisissons l’opportunité de les mettre en avant ici. De même que les chansons distillées au fil des films interprétés par Romy Schneider elle-même ou des artistes très présents lors des décennies couvertes par le travail de l’actrice.

 

© Crédits : Unknown (Mondadori Publisher), published in magazine Bolero (photo domaine public Wiki Commons)

 


François de Roubaix, Philippe Sarde, Pierre Jansen, Jean Musy, George Delerue, Joseph Kosma, Francis Lai, Burt Bacharach, Ennio Morricone : la liste des compositeurs de musiques de films qui se sont succédés pour la mise en lumière de Romy Schneider à l’écran est impressionnante ! La qualité et la diversité des compositions le sont tout autant. « Sissi » (1955), « Quoi de neuf, Pussycat ? » (1965), « César et Rosalie » (1972), « Le vieux fusil » (1975 »), « Garde à vue » (1981), « La passante du Sans-Souci » (1981), « La banquière » (1980), voici quelques titres de films dont vous allez pouvoir apprécier des extraits de bandes originales :

 

 

 


Ignoré peut-être, Romy Schneider a aussi interprété quelques chansons dans les films au sein desquels elle a joué. Sa mère Magda fut d’ailleurs une chanteuse et actrice reconnue en Allemagne. La plus célèbre chanson pour les amateurs est sans aucun doute son duo avec Michel Piccoli sur « La chanson d’Hélène » pour le film « Les choses de la vie » sorti en 1971. L’actrice a également interprété d’autres titres en langue allemande à l’image de « Ja, Man Verliebt Sich » pour le film « La belle et l’empereur » (1959).

Des artistes renommés de l’époque ont également contribué aux bandes originales des films avec Romy Schneider comme Mouloudji dans « Max et les ferrailleurs » (1971), Roger Mason pour le film « La mort en direct » (1980) ou Sally Stevens avec « Ask yourself why », chanson composée par Michel Legrand pour le long métrage « La piscine » (1969).