Des musiciens indépendants en pluie diluvienne, cherchez-y-votre filon.



Vous arrivez à une impasse et avez fait le tour de votre discothèque ? Vous souhaitez renouveler votre écoute dans vos genres musicaux préférées ? Faire des découvertes sonores inédites ? Avec des artistes que vous n’entendez jamais à la radio ? Vous avez conscience de l’exploitation de ceux-ci par la vaste majorité des plates-formes de streaming ? Mais n’avez pas encore conscience de l’incroyable nombre d’artistes de qualité officiant dans l’ombre et dans tous pays ? L’offre de la médiathèque a une vague faiblesse en « post ebm », « horror disco » ou autre « underground hip hop » ? Pop et rock s’arrêtent-ils à l’Angleterre ou aux Etats-Unis ? Qu’est-ce-donc que le « drone ambient » en musique électronique ?

Accéder au site Bandcamp.

Tentez l’inscription rapide sans la moindre obligation d’achat et plongez dans la caverne d’Ali Baba infinie de Bandcamp. Si vous cédez finalement à la tentation, l’ergonomie efficace et non envahissante du site permettant de suivre les premiers artistes, labels ayant retenu votre attention mais aussi l’activité d’autres chercheurs de musique ayant goûts similaires, finira de vous convaincre. Ne pas hésiter à « farfouiller », ici comme ailleurs les meilleures ventes ne font pas toujours la meilleure qualité et surtout originalité.

Il faudra chercher plutôt ailleurs pour les musiques dites « savantes » mais pour tout ce qui concerne les musiques dites « actuelles », ce site est fait aussi pour vous.

 

Article récent de Libération, coup de projecteur sur ce site : lire l'article.