La médiathèque centre-ville accueille des œuvres de la Biennale d'Issy. 

Le Cosmos et « cette obscure clarté qui tombe des étoiles » (Corneille) ont été depuis l’origine une source de questionnements et d’inquiétudes pour les humains. Les Anciens se sont figuré l’univers comme un espace peuplé de déesses et de dieux et ont inventé toutes sortes de Chimères (sphinge, taureau ailé) qui permettaient de lui donner un sens.
Ces figures semblent avoir traversé les siècles et continuent de travailler nos imaginaires contemporains, notamment ceux des artistes invités de cette nouvelle édition de la Biennale d’Art contemporain.

 

Depuis le 21 juillet, l’accès aux médiathèques est conditionné à la présentation d’un passe sanitaire complet pour les plus de 17 ans. A compter du 30 septembre, cette mesure s’applique également aux enfants de 12 ans et plus. 

 

 

 

 

 

 

 

Détails des prochaines sessions

Du au