Découvrez l'oeuvre d'Isabelle Simler à la médiathèque des Chartreux à partir du 13 juin.

 

 

Découvrez l'oeuvre d'Isabelle Simler à la médiathèque des Chartreux à partir du 13 juin.

 

 

L'interview

1. Isabelle Simler, comment devient-on illustratrice jeunesse ?

« Il y a de nombreux chemins possibles. Pour ma part, j’ai fait quelques détours avant de me consacrer à l’Edition jeunesse. Mes premières expériences en illustration, en sortant de l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg, se sont faites dans la Publicité et la Presse. Puis, durant plusieurs années, j’ai travaillé dans le domaine du Dessin Animé. En 2011, je me suis tournée vers l’Edition jeunesse avec un projet d’album et il y a eu cette très belle rencontre, déterminante, avec les Éditions Courtes et Longues. La publication de mon premier album « Plume » a marqué le début d’une merveilleuse collaboration. »

 

2. Comment se passe votre travail ? Pouvez-vous nous raconter une journée type ?

« Difficile de décrire une journée type car les projets se suivent mais ne se ressemblent pas et la conception d’un album est faite d’étapes multiples et variées. 

Alors je dirais qu’une journée banale est faite de recherches, d’esquisses et d’essais. »

 

3. Qu'utilisez-vous comme technique ou matériel et pourquoi ?

« Les premières ébauches sont des croquis aux crayons de couleurs mais lorsque l’idée se précise, c’est au stylet sur une tablette graphique que je dessine mes albums. Cet outil me permet de dessiner avec beaucoup de précision. Dans mon dernier album « d’après nature », j’ai eu envie de mêler ces esquisses préparatoires, qui restent habituellement cachées dans mes carnets, à des illustrations plus achevées. »

  

4. De tous les albums que vous avez illustrés, quel est votre préféré ?

« Celui sur lequel je suis en train de travailler. 

Lorsque j’élabore un album, j’entretiens avec lui un rapport intime, durant des semaines, parfois des mois. Mais dès sa publication, il ne m’appartient plus vraiment. C’est avec les lecteurs ensuite que des liens possibles pourront se créer. »      

 

5. Quand vous dessinez des animaux, c'est parfois très réaliste et parfois plus stylisé. Qu'est-ce qui vous fait choisir un style plutôt qu'un autre ?

 « Le dessin est pour moi un prétexte à observer les choses de plus près. J’ai besoin de me documenter, d’observer dans le détail, de fouiller pour mieux comprendre. Et de cette part documentaire va naître la narration, la fiction.

Si le réel est un point de départ, je tiens à garder une liberté d’interprétation, un point de vue plus sensible que didactique. J’aime l’idée que la réalité et l’imaginaire soient perméables l’un à l’autre, que la science et la poésie se mêlent. Ce mouvement de bascule entre l’observation et la rêverie est au coeur de mon travail.

Dans mon premier album « Plume », j’ai eu envie d’interpréter les oiseaux de façon stylisée pour créer un contraste avec les plumes dessinées de façon naturaliste mais dans la plupart de mes albums, mes illustrations sont plutôt réalistes. »

 

6. Quelles sont vos sources d'inspiration ? Quels sont les écrivains, les poètes que vous aimez ? Est-ce que vous aimeriez les illustrer ? 

« L’imaginaire et le dessin ont été pour moi, très tôt, liés à l’idée de jardin. Celui de ma grand-mère a été l’un des premiers lieux d’exploration et de voyages miniatures. Je m’inspire beaucoup de la nature et suis fascinée par son ingéniosité, sa diversité et sa beauté. La nature nous ramène à quelque chose d’essentiel et d’universel.

J’apprécie beaucoup la littérature japonaise et en particulier l’auteur Natsume Soseki. J’adorerais illustrer ses haïkus. J’ai aussi beaucoup d’admiration pour l’artiste italien Giuseppe Penone qui a un rapport privilégié avec la nature et les arbres. »

 

7. Est-ce que vous aimeriez faire des dessins animés à partir de vos albums ? Et si oui lesquels ?

Faire des dessins en mouvement et dessiner des illustrations fixes dans un livre, ce sont deux façons de penser l’image qui sont très éloignées. Si je devais faire un projet d’animation, je crois que je préférerais le concevoir dès le départ comme un objet animé plutôt que d’adapter un de mes livres.

 

8. Est-ce que le confinement vous a particulièrement inspirée, pensez-vous que cette période a changé quelque chose dans votre travail ? 
Auriez-vous envie de créer un album sur cette période spéciale ?

« Le confinement m’a permis d’avoir soudain beaucoup de temps et j’ai essayé d’en profiter au mieux pour avancer sur mes projets et particulièrement sur mon prochain album. Il ne m’a pas inspiré d’album en soi mais a probablement eu des effets sur mon travail. L’album sur lequel j’ai travaillé durant ces 2 mois « enfermés » est un album très bucolique et verdoyant avec des paysages de pleine campagne. Ces images m’ont aidée à m’évader... »

 

9. Après les chats, avez-vous choisi un animal fétiche avec lequel vous aimeriez raconter et illustrer une autre histoire ?

« Dans mes albums, le chat est effectivement toujours dans les parages. C’est l’animal que j’ai le plus côtoyé mais il y a de nombreuses autres créatures qui pourraient m’inspirer. Je suis très attirée par les insectes, leur capacité de résistance, de camouflage et d’adaptation est incroyable et ils sont merveilleux à dessiner. J’adore aussi observer les oiseaux et je trouve les céphalopodes (pieuvres, sèches, nautile...) très gracieux, autant que les araignées. Je pense que n’importe quel animal, si on s’y intéresse de près, peut devenir un sujet de livre passionnant. »

 

10. Quel est votre album jeunesse préféré ?

 « Mon tout petit » d’Albertine et Germano Zullo

Cet album est une perle.

 

 

L'exposition

Découvrez quelques photos de l'exposition :

20200229151413
20200229142626
20200229142623
20200229141955
20200229141847
20200229141946
20200229141808
20200229141814
20200229141752
20200229141759

 

 

L'atelier

Retour en images sur l'atelier organisé avec Isabelle Simler à la médiathèque des Chartreux.

Les enfants ont pu découvrir son oeuvre, sa technique et réaliser une superbe fresque collaborative !

20200229144545
20200229144551
20200229145746
20200229145825
20200229150247
20200229150329
20200229150449
20200229150457
20200229150630
20200229150645

 

DIaporama

20200229161053
20200229160948
20200229160847
20200229160728
20200229160822
20200229160239
20200229160507
20200229155921
20200229155916
20200229155849
20200229155855
20200229155711
20200229155726
20200229155640
20200229155556
20200229155525
20200229155540
20200229155302
20200229155243
20200229155220
20200229155130
20200229154629
20200229154451
20200229154324
20200229154319
20200229154315
20200229154233
20200229154047
20200229154037
20200229154015
20200229154010
20200229153946
20200229153909
20200229153843
20200229153742
20200229153711
20200229153652
20200229153600
20200229153545
20200229153422
20200229153416
20200229153409
20200229153402
20200229153332
20200229153306
20200229153257
20200229153248
20200229153236
20200229153228
20200229153223
20200229153218
20200229153213
20200229153122
20200229153114
20200229153108
20200229153104
20200229153054
20200229153032
20200229153038
20200229151716
20200229151413
20200229151212
20200229151405
20200229151206
20200229151114
20200229151042
20200229151056
20200229151030
20200229150645
20200229150457
20200229150630
20200229150449
20200229150329
20200229145825
20200229150247
20200229144551
20200229145746
20200229142626
20200229144545
20200229142623
20200229141955
20200229141847
20200229141946
20200229141808
20200229141814
20200229141759
20200229141752
20200229141743
20200229141738
20200229141557
20200229141501
20200229141424
20200229141402
20200229141342
20200229141333
20200229141223
20200229141217
20200229141210
20200229141142
20200229141134
20200229141130
20200229141126
20200229141116
20200229141019
20200229141044

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.